Thriller en terre helvétique, « L’AIMANT »

 

Une étrange fascination, une bouffée délirante, une thèse inachevée, voilà ce qui avait conduit Pierre à repartir en Suisse aux thermes de Vals. Une fois sur place le malaise continue pourtant, et le bâtiment construit par l’architecte Peter Zumthor semble exercer une attraction toute particulière sur le jeune homme. Ce cube, labyrinthe de pierre et d’eau, niché dans au coeur des Alpes recèle bien des secrets et une étrange légende locale ne saurait fournir les explications attendues.  Tout près, la montagne, si calme et silencieuse, ne saurait être totalement innocente…

 

 

 

 

Avec « L’aimant », Lucas Harari nous plonge en plein mystère helvétique. Les thermes de Vals, un écrin parfait pour ressentir l’atmosphère de l’intrigue qui se joue. La trichromie et l’utilisation de la ligne claire rajoutent à l’effet de froideur qui se dégage de l’histoire où les sentiments semblent contenus sous la surface lisse des ondes…

 

 

 

Et si vous vous demandez à quoi ressemble le lieu en vrai, c’est une magnifique architecture formée de bloc de gneiss où l’unique façade, tournée vers la montagne est également percée d’ouvertures (fenêtres, terrasse) mais est dépourvue de porte…

 

 

« L’aimant » de Lucas Harari, Editions Sarbacane, 2017.



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *