La librairie Raspoutine, BD à l’horizon

 

On ne peut pas dire que la ville de Lausanne regorge de librairies… et c’est fort dommage. Il en subsiste néanmoins quelques unes, parmi lesquelles, la librairie Raspoutine, rue Marterey, la première à s’être spécialisée dans la bande dessinée. Les amateurs du genre auront tout de suite fait le lien entre le nom de la librairie et le personnage peu orthodoxe (quoi que…) de la BD Corto Maltèse. Ceci n’est pas une coïncidence, évidemment, car Hugo Pratt lui-même fut le « parrain » de la librairie et lui a trouvé son nom.

L’autre personnage de la librairie, c’est Lorenzo, le propriétaire des lieux, et celui-là n’est pas de papier (bien qu’il ait plusieurs fois été croqué!). On peut déjà dire sans se tromper que c’est un passionné. La BD, il est tombé dedans tout petit, un peu comme Obélix dans la marmite de potion magique. Ça a débuté avec les « Topolino » (Mickey en italien) qui sortaient tous les jeudis (il parait même qu’il dormait avec), puis Pif Gadget, Tintin, Gaston… et je crois que depuis ça ne s’est jamais arrêté.

 

 

Alors comment se passe une visite chez Raspou, caverne d’Alibaba de la bande dessinée?
C’est bien simple.
Primo : vous entrez, car vous aimez déjà les BD en général, mais vous ne connaissez pas tout alors vous papillonnez deçi-delà à la recherche de nouveautés ou d’auteurs que vous connaissez. Lorenzo, lui, vous a dit bonjour et vous laisse regarder tranquillement.
Secondo : vous avez envie de nouveauté mais vous avez vos préférences, style ,dessin, scénario… donc vous demandez conseil. Et c’est là que l’on a vraiment plaisir à venir chez Raspoutine. Lorenzo, en hôte attentionné,  va vous proposer une sélection de BD qui pourraient vous intéresser mais avec le côté italien en plus, c’est à dire, avec des anecdotes sur l’actualité de la BD, sur les auteurs (et il en connait un paquet), et on rigole avec les habitués de passage dans la boutique. Un vrai lieu de vie et d’échanges.

 

 

Si j’en reviens à la boutique, vous y trouverez des livres (BD), bien entendu, de tous genres, mais aussi des occasions. Pour les collectionneurs et pour les autres aussi on y trouve des figurines, des sérigraphies, ou encore des ex-libris… Mais attention, il y a aussi des collectors qui ne sont pas à vendre!  Juste à regarder.
En plus, il y a un coin plus kids friendly, avec des classiques de la bande dessinée, Boule et Bill, Tintin, les Stroumpf, Yakari, Petit Poilu (génial pour les petits qui ne lisent pas encore) et j’en passe… hé oh, Titeuf aussi!!! (failli oublier, ouf), mais aussi quelques livres classiques enfants, notamment le chat Milton, que vous connaissez sans doute car c’est celui de la dessinatrice des affiches du Petit Théâtre à Lausanne, Les enquêtes de Maëlys, et d’autres soigneusement sélectionnés.
Bref vous pouvez réellement y trouver votre bonheur.

 

 

Avant de repartir vous saurez certainement tout sur les auteurs suisses comme  Zep (Titeuf), Marini (Le Scorpion), Cosey (A la recherche de Peter Pan), Derib (Yakari) et tout ceux que Lorenzo a rencontrés depuis 30ans qu’il est dans le « milieu », et vous aurez, sans doute, quelques BD sous le bras.

Et puis tiens, en parlant de Marini, le nouveau Batman vient de sortir, il est beau et il est évidemment dispo chez Raspoutine…

 

 



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *