Polars, thrillers, enquêtes… quelques idées de lecture et Lausan’ Noir

A l’occasion de la seconde édition du festival Lausan’ Noir qui se tiendra du 27 au 29 octobre au théâtre 2.21 à Lausanne, je voulais partager avec vous quelques livres du genre qui m’ont marquée… Brrrrrr!

 

 

Je commencerai tout d’abord par les femmes, pas si présentes mais qui excellent pourtant dans les livres du genre.

Tout d’abord Fred Vargas et son incontournable commissaire Adamsberg. Dans Un lieu incertain, Adamsberg se paye une petite virée en Angleterre et se retrouve face à un sacré problème, 17 pieds coupés encore chaussés devant le cimetière d’Highgate à Londres. Une intrigue toujours bien ficelée, des personnages inclassables, une écriture subtile et pleine d’humour, installez-vous confortablement et savourez….

Avec Mo Hayder, c’est une autre histoire. Dans Proies, on parle de kidnapping de fillettes, une d’abord puis deux… et c’est au commissaire Caffery et son sergent Marley de suivre l’affaire. Cela vous semble classique?  Vous serez surpris car rien ne se passe comme prévu. Pistes ne débouchant sur rien, rebondissements inattendus, voilà ce à quoi il faudra vous attendre, Mo Hayder sait tenir son lecteur en haleine.

Enfin lisez aussi Les Infâmes de Jax Miller. L’héroïne de ce roman c’est Freedom, et c’est une sale vie qu’elle a vécue jusque là. Forcée de vivre cachée et loin de ses enfants pour échapper à une belle famille de dégénérés, elle reviendra vers les siens pour tenter de les sauver. Pourtant le périple qui l’attend ressemblera plus à une descente aux enfers qu’à une promenade de santé.

Revenons maintenant à la gente masculine.

Je ne peux commencer que par J-C. Grangé et Le vol des cigognes, le roman initial. Premier lu de l’auteur et jamais égalé à mon sens. Tout commence en suisse romande, oui, oui, « à bord d’un cabriolet de location, je glissais le long des eaux du lac Léman. », ça vous parle, non? La suite du voyage de Louis Antioche, à la poursuite des cigognes, le mènera bien plus loin que les lacs helvètes, jusqu’en Afrique et s’achèvera en Inde où surgira l’effroyable vérité. Intense, tout du long.

Dans un style complètement différent, Le lecteur de cadavres d’Antonio Garrido. Ni son titre, ni le nom de l’auteur ne l’indique mais cette histoire là se passe dans la chine du XIIIème siècle. Ci Song, garçon d’origine modeste, se révèle être un excellent observateur et n’a pas son pareil pour expliquer la cause des décès. Ce médecin légiste avant l’heure devra alors résoudre une série de meurtres s’il ne veut, lui-même, passer de vie à trépas. Polar sino-medieval.

Pour terminer, un thriller, de ceux qui nous font froid dans le dos et pour cause… Le bonhomme de neige de Jo Nesbo vous fera trembler de peur, rien à voir avec le mignon petit Olaf de la Reine des neiges. Celui-là, il sort aux premières neiges et à chaque fois une femme disparait. Sobre, dans la pure veine des polars scandinaves, cette enquête de l’inspecteur Harry Hole, n’en sera que plus effroyable.

 

 

Pour en revenir au Festival Lausan’Noir, au programme :

Le lauréat du prix du polar Roman sera dévoilé le vendredi 27 octobre à 18h, et voici les finalistes :

  •  Chaleur de Joseph Incardona
  • La petite fille dans le miroir  de Marie Javet
  • Qui a tué Heidi ? de Marc Voltenauer

Mais aussi un programme de courts métrages, des dédicaces, un « Blood test » quiz,  des jeux de rôle et jeux de pistes et des ateliers  (dont un autour de la reine du crime, la grande Agatha Christie).

Un évènement grand public et gratuit… Allons-y!

 

 

 



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *