Evidences du réel à l’heure du lunch…

Aujourd’hui visite au Musée d’Art de Pully pour voir l’exposition « Evidences du réel, la photographie face à ses lacunes ». Je me suis laissée tenter par l’expérience des « visite-lunch » proposées par ce joli musée. Rendez-vous donc dès 12h15, hop mon sac lunch entre les mains et partie pour une visite commentée de 45 min.

Plusieurs approches artistiques nous ont été présentées tout au long de l’expo. Tantôt le travail de l’artiste a été réalisé avant le développement de la photo directement sur le négatif comme celui d’Aliki Braine qui a littéralement « shooté » ses négatifs à la poinçonneuse obtenant ainsi un tirage qui semble avoir été transpercé de balles.

 

 

Le même sort a été réservé par l’administration fédérale américaine à des séries de photos réalisées pour un organisme d’aide aux fermiers et jugées inutilisables… donc trouées, pan!

 

 

Tantôt c’est la photo papier elle-même qui subit des transformations à l’image de la série Dimanche de Laurent Kropf où des aplats géométriques blancs dynamisent d’anciennes photos collectées ici et là nous laissant libres d’imaginer ce que l’on ne voit pas.

 

 

Une autre artiste Martina Bacigalupo ne manquera pas de vous interpeller avec sa collection de « corps d’identités » de la ville de Gulu en Ouganda où l’on se fait tirer le portrait en entier en studio avant de se faire découper la tête, tête qui servira à obtenir des papiers officiels. Restent ainsi les corps, les postures, les costumes et les robes (car on s’habille pour l’occasion) racontant leur propre histoire.

 

 

Un dernier artiste m’a également beaucoup plu, Simon Roberts qui reprend des photos de moments médiatiques où une foule de personnes sont présentes. Il les recouvre d’un film blanc ne laissant apparaître que les téléphones portables. Ce moment unique, sensé être pleinement vécu par les personnes présentes, est finalement encore filtré en direct au travers d’un écran masquant une réalité qui pourtant se déroule devant eux.

 

 

Ces très beaux travaux sur les tirages, les négatifs ou parfois le support numérique présentent une approche différente de l’art photographique traditionnel souvent basé sur le sujet, le cadre, la lumière puisqu’ici c’est plutôt la matière qui est transformée, un bricolage donnant lieu à des « effets spéciaux » plutôt réussis et qui nous interrogent.
Bref, cette visite-lunch à Pully m’a beaucoup plu, d’autant que la conférencière était top.

Allez-y, l’exposition dure jusqu’au 30 avril !

Pour info, le lunch venait de chez Takinoa, wrap & muffin, pas mal pour manger sur le pouce.

 

Mais où faire d’autres « visites-sandwich » à Lausanne ?

  • Le Musée des beaux-arts de Lausanne, propose des « Visites-sandwich » avec en-cas.
    La prochaine est prévue le 6 avril 2017
  • Le Musée de l’Elysée, propose des « Visites guidées au menu » à l’heure du lunch mais sans lunch mais l’on peut l’apporter ou grignotter au café Elises après.
    La prochaine est prévue le 19 avril 2017
  • Le Musée et jardin botanique de Lausanne, propose les « Mardi botanique » à l’heure du lunch sans lunch fourni avec.
    La prochaine est prévu le 25 avril 2017

et peut-être ailleurs…



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *