Soulages à la croisée de l’art et de la science

 

Avec ses fameux Outrenoirs, le peintre français Pierre Soulages le dit lui-même, il va au delà du noir et cherche à traiter la lumière comme une matière. Parfois reflétée, parfois absorbée par la surface et les aspérités de la peinture, cette lumière nous parvient toujours de manière différente et varie encore dès que nous changeons de point de vue.

La question que nous pose cet artiste depuis bien longtemps est finalement la suivante :

Noir c’est Noir?  

Si la réponse ne vous apparaît pas instantanément et vous demande réflexion, sachez en tout cas que c’est actuellement le titre d’une exposition des oeuvres de Pierre Soulages présentées à l’Artlab en association avec la Fondation Gandur et que vous auriez tort de ne pas allez y jeter un coup d’oeil. Je dirais même plus, d’ouvrir les deux (yeux) bien grand, car grâce à diverses installations scénographiques et scientifiques réalisées par des laboratoires de l’EPFL, vous aurez le plaisir d’aller encore plus loin dans les oeuvres du maître.

Vous assisterez notamment à une mise en lumière un peu particulière grâce à un dispositif d’éclairage variant en fonction des déplacements des visiteurs (ou comment vivre autrement l’expérience de l’observation d’une toile aux multiples facettes).
Un peu plus loin, c’est un système de visualisation active en 5 dimensions qui vous fera pénétrer dans l’univers chaotique d’une toile. Oui la 5D, je ne connaissais pas non plus je vous rassure, les 2 dimensions que vous ne connaissez pas étant la latitude et la longitude de la lumière éclairant l’oeuvre.
Enfin une dernière expérience proposée consistera à éclairer à l’aide de lampes de poches des plaques de plexiglas sculptées, révélant ainsi leur contenu secret ou « quand du noir naît de la lumière ».

 

 

Et si d’aventure, suite à votre visite  vous auriez, vous aussi, envie de vous mettre à faire des monochromes, une très belle bibliothèque des pigments noirs disponibles, ainsi que leurs propriétés est également exposée, avis aux amateurs…

 

 

Donc Noir c’est Noir?, c’est jusqu’au 23 avril, ne boudez pas votre plaisir, en plus c’est gratuit!

Et pour ceux qui seraient frustrés de ne voir « que » 19 monochromes et qui n’auraient pas peur de faire plus de 600km, il y a évidemment le magnifique musée Soulages de Rodez. Nous y sommes allés aux dernières vacances et avons été enchantés. D’abord parce que le musée est très beau « architecturalement » parlant, tout en blocs d’acier Corten oxydés et puis parce que l’on découvre là-bas ses tableaux peint au brou de noix ainsi que de très élégantes séries imprimées : eaux-fortes, sérigraphies, lithographies.

A bon entendeur…

 



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *