Liu Bolin au Musée de L’Elysée

 

Liu Bolin, vous le connaissez sans doute déjà. Cet artiste chinois s’est abord fait connaitre en 2005 avec sa première série « Hiding in the City » où il se confondait avec les décombres de son atelier situé dans un quartier voué à être restructuré en vue des Jeux Olympiques de 2008. « Protestation silencieuse », l’artiste se fondait dans son environnement pour n’y être que plus remarqué.

 

 

Puis, il s’est attaqué à différentes thématiques amenant le spectateur à s’interroger sur sa condition et son environnement, créant ainsi des images fortes et fascinantes. D’abord sur la censure du pouvoir en Chine dont il a détourné les codes, puis sur les bouleversements politiques et économiques qui ont bousculé le pays ces dernières années. Il a travaillé également sur les thèmes de l’instabilité sociale et des dérives écologiques que subissent les populations et sur l’hyper consommation présente en Chine comme ailleurs, avec une série appelée « Supermarket » particulièrement réussie.

Son travail, un mélange de body-painting, d’illusion d’optique et de photographie nécessite le travail de toute une équipe de peintres-assistants qui réalisent le camouflage de l’homme caméléon, le processus étant immortalisé à la fin par un cliché photographique.

 

 

 

L’exposition du Musée de l’Elysée, « Le Théâtre des apparences » est une très belle rétrospective des oeuvres de l’artiste depuis ses débuts. Il y a aussi un côté très ludique à rechercher Liu dans ses photographies monumentales qui peuvent être très « pop » pour certaines. On peut donc tout à fait la visiter en famille, d’autant qu’un livret « visite découverte » est mis à disposition des petits curieux pour rendre leur visite plus interactive (ma fille, 6 ans, a adoré, vraiment).

Le Théâtre des apparences, Liu Bolin, jusqu’au 27 janvier 2019 au Musée de l’Elysée, Lausanne 

 

 



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *