Sur les bords d’un autre lac : Le Tonlé Sap

 

Rencontrer des gens, s’imprégner d’autres cultures, vivre à un autre rythme, voilà ce que l’on attend d’un voyage à l’autre bout du monde et c’est un peu ce qui nous est arrivé sur les bords du Tonlé Sap au Cambodge.
Un voyage en famille sur d’autres rives que le Léman, carrément dépaysant… Loin des paysages helvétiques verdoyants , le Tonlé Sap offre un horizon plus vaste et plus sauvage. Adieu l’eau azur et transparente, ici c’est une vaste étendue café au lait aux méandres sans fin qui forment ce lac de plus de 2700 m2 (le Léman peut aller se rhabiller).
C’est un réservoir d’eau douce gigantesque pour tout le Cambodge et dont les fluctuations importantes obligent les habitants à construire leurs maisons sur pilotis ou tout simplement à les faire flotter sur les radeaux de bambous. L’occasion pour nous justement de voir ces villages improbables qui se laissent bercer au gré des saisons et dont la principale activité est bien entendu la pêche.
Petit tour du côté de Kampong Khleang au nord du lac et Kampong Chhnang au sud.

 

 

A quelques kilomètres à peine, au nord du lac, le magnifique site d’Angkor nous a également éblouis. Bien que l’industrie touristique soit très (trop) présente, la visite des temples reste un moment inoubliable. Angkor Vat, unique et majestueux avec ses tours en forme de lotus, ses dédales infinis de tunnels, d’escaliers, de portes. Mais aussi le Bayon et ses têtes de bouddha dont on se demande ce que cache leur sourire si serein.
Un peu plus loin, se trouvent d’autres temples plus confidentiels comme le Beng Mealea, moins restaurés et où la végétation est restée très présente. Ils nous font un peu nous sentir comme des explorateurs d’un autre temps…

 

 

Et ce serait presque dommage de ne pas vous parler de la délicieuse cuisine Khmer, riz et poisson frit, porc amok, boeuf lok-lak, crabe au poivre vert de Kampot, soupes pho… Sans compter les magnifiques fruits que l’on trouve, aussi gouteux les uns que les autres, au menu : ramboutans, longans, mangoustan, durians (odeur horrible mais dessert onctueux!) et fruits du dragon. Pour les curieux de la cuisine asiatique, c’est le paradis et pour les plus aventuriers, il y a même quelques insectes à croquer…

 

 

Bref, un voyage qui nous donne envie de repartir découvrir les autres pays de cette région du sud-est asiatique, Birmanie, Vietnam, Laos, Thaïlande et si possible un peu hors des sentiers battus…



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *