Indian movie and indian vibes

 

Court, premier film de Chaitanya Tamhane retrace le marathon judiciaire absurde auquel doivent faire face Narayan Kamble, chanteur populaire contestataire, et son avocat. Cette fiction aux allures de documentaire retrace  le procès ubuesque (à nos yeux) du chanteur accusé « d’incitation au suicide » après la mort d’un jeune égoutier dans un quartier de Mubaï. Nous nous retrouvons donc spectateurs de cette affaire, témoins même, dans ce tribunal d’une justice empesée qui met des mois à être rendue bien que chacun, du juge au procureur en passant par l’avocat et l’officier un peu trop zélé, prenne son rôle très au sérieux, trop même parfois, et cela aux dépens de l’accusé.

Au-delà du procès, ce film offre un petit aperçu de la société indienne moderne et des différentes classes (castes) qui la composent. Il nous dépayse aussi car finalement ils se font rares les films indiens indépendants qui arrivent sur nos écrans.

Vous le retrouvez en ce moment au Zinema à Lausanne.

Maintenant, si vous vous sentez  dans une veine « Indian spirit » mais sur un ton plus comédie le City Club programme l’excellent Darjeeling Limited de Wes Anderson le 17 juin prochain suivi d’un concert de sitar de Mahadev Cometo, qui semble avoir découvert « la voie »…

 

 



Vous avez aimé cet article et souhaitez suivre les contenus publiés par SuperLeman?
Vous pouvez le faire via facebook, instagram, et même prendre contact par email. A bientôt !

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *